Slap! Boutique – Le blog

0

L’essor de la Risographie

Cela faisait longtemps qu’on ne vous avait pas parlé de techniques d’impression! Il y a eu la Giclée et la sérigraphie que vous pouvez retrouver sur nos affiches et qui sont largement connues dans le monde de l’affiche et au-delà. Aujourd’hui on sort des sentiers battus et on vous parle d’une technique d’impression encore peu connue mais qui connaît un véritable succès parmi les artistes.

Vous voulez briller en soirée et épater la galerie, alors soyez attentifs!

Ne pas juger une imprimante sur son physique!

La risographie : l’impression d’art à petit prix. Le risographe a été créé au Japon par un certain Noboru Hayama qui voulait faire face aux prix exorbitants des impressions au Japon. Son objectif était de le faire entrer dans toutes les écoles et toutes les églises : en effet le prix d’une risographie bat toute concurrence pour une large gamme de  tirage allant de 50 copies à 10 000… Une encre moins chère, peu de maintenance et peu d’électricité, voilà la recette de ce succès.

La risographie comment ça marche? Il s’agit en fait un peu d’une sérigraphie automatisée. De l’extérieur le risographe ressemble à une grosse imprimante. Vous savez du même genre que celle sur laquelle vous déversez votre colère un jour sur deux au bureau. Mais à l’intérieur ça n’a plus rien à voir. Le risographe crée une maquette du tirage pour chaque couleur à imprimer. Cette maquette est ensuite appliquée sur le papier à l’aide d’un rouleau par laquelle passe la couleur. Il n’y a donc pas de mélange, chaque couleur est appliquée l’une après l’autre.

Les rouleaux du risograph servant à appliquer les différentes couleurs.

Les rouleaux du risographe servant à appliquer les différentes couleurs.

– Qu’est ce que la risographie a donc de si spéciale? Finalement si la risographie plaît autant à nos artistes (en dehors de son prix) c’est à cause de ses imperfections et de ses limitations. Comme nous le disions plus haut, il n’y a pas de mélange de couleur. Le risographe dispose d’une vingtaine de couleurs disponibles. Ensuite il faut faire des surimpressions de couleurs pour obtenir la teinte désirée. Il faut donc expérimenter! Ces surimpressions créent également des imperfections. Ca dépasse un peu en bref. Et puis la risographie ne fonctionne que sur du papier non couché (c’est à dire qui n’a pas reçu de traitement, pelliculage et compagnie pour le rendre lisse), du coup le papier est une partie intégrante de l’oeuvre et donne à chaque impression une spécificité et une personnalité.

Cette échelle de couleur montre le rendu des différents niveaux d'intensité des couleurs disponibles. C'est en gérant l'intensité et les superpositions des couches que l'on obtient la couleur souhaitée

Cette échelle de couleur montre le rendu des différents niveaux d’intensité des couleurs disponibles. C’est en gérant l’intensité et les superpositions des couches que l’on obtient la couleur souhaitée

Alors à quoi ça ressemble une risographie? Pas besoin de chercher très loin : Slap! est là! Notre artiste Louise Lockhart nous en propose en effet quelques unes dans notre catalogue: Ice Creams, Cacti ou Bicycles.

Capture d’écran 2015-04-09 à 17.55.51

Sur ce gros plan de l’affiche Ice Creams de Louise Lockhart on voit bien le jeu de superposition de couleurs et les décalages que cela peut créer. Pour l’impression l’artiste doit fournir un fichier pour chacune des couleurs qui définit emplacement et intensité. Une intensité faible se traduira par des points de couleurs plus espacés. C’est donc à cet aspect pointillé et aux recoupement des plages de couleur que l’on reconnaît les risographies.

Image Riso

Finalement, la risographie ça a un côté un peu hipster. C’est un peu le fixie de l’impression… On dépouille tout pour revenir aux bases. Adieu les 15 vitesses et plateaux, faut pédaler! Et c’est ça qu’on aime, non?

PS : au passage on vous conseille d’aller jeter un oeil au calendrier réalisé par l’imprimerie canadienne paper pusher entièrement en risographie. Un super exemple de l’utilisation des spécificités de la riso!

impression d'artpapier d'artrisographietechniques d'impression

admin • 16 avril 2015


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *